Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le samedi 7 Octobre à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 19h00. Apéro-polar.

mercredi 15 avril 2015

Le ver à soie de Robert Galbraith (J.K. Rowling)

Quand l'écrivain Owen Quine disparaît dans la nature, sa femme décide de faire appel au détective privé Cormoran Strike. Au début, pensant qu'il est simplement parti s'isoler quelques jours - comme cela lui est déjà arrivé par le passé -, elle ne demande à Strike qu'une seule chose : qu'il le retrouve et le lui ramène. Mais, sitôt lancée l'enquête, Strike comprend que la disparition de Quine est bien plus inquiétante que ne le suppose sa femme. 
Le romancier vient en effet d'achever un manuscrit dans lequel il dresse le portrait au vitriol de presque toutes ses connaissances. Si ce texte venait à être publié, il ruinerait des vies entières. Nombreux sont ceux qui préféreraient voir Quine réduit au silence. Lorsque ce dernier est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances, la course contre la montre est lancée. Pour mettre la main sur le meurtrier - un tueur impitoyable, tel qu'il n'en a encore jamais rencontré dans sa carrière -, Strike va devoir d'abord percer à jour ses motivations profondes. 


Avis d'un membre du club Rouletabille ( Michel W.) :

Seconde enquête du détective Cormoran Strike et de son assistante Robin Ellacott.
Robert Galbraith  nous plonge dans le monde de l’édition avec un écrivain auteur d’un ouvrage à clé dans lequel il ridiculise les agents littéraires, auteurs et éditeurs qui l’entourent. L’écriture est impeccable, riche dans ses descriptions. L’intrigue est menée d’une main de maître même si  le contenu  et la mise en scène grotesque  voire violente  nous laisse vite entrevoir que le thème est la vengeance. Le duo détective/assistante fonctionne bien dans ce Londres à l’approche de Noël.  On décortique avec plaisir les rebondissements de ce sac de nœuds.
Peut-être quelques longueurs qui finalement sont nécessaires pour être en immersion totale dans ce Londres enneigé.

Note : 16/20

59, passage Sainte-Anne

Paris, 1861. Au fur et à mesure que son enquête avance, Achille Bonnefond, spécialiste des affaires criminelles, perd de sa bonne foi cartésienne. Le suicide de la comédienne Mimi Pattes-Maigres suicide qui, finalement, n'en est pas un, la découverte en pleine église du cadavre d'un précieux « informateur » prêt à faire d'importantes révélations sur la défunte, et un mystérieux extrait de la Bible retrouvé dans la doublure d'une robe de Mimi orientent Achille sur la piste d'une société occulte. 
Dans ses beaux quartiers, le tout-Paris s'adonne avec ferveur aux dialogues avec l'au-delà, initiés par Allan Kardec, fondateur de la Société parisienne des études spirites. Achille se rend donc au 59, passage Sainte-Anne pour rencontrer cet esprit brillant et érudit. Un jeu dangereux s'engage alors pour le détective qui tente de pénétrer au sein de la Société des esprits clairvoyants afin de découvrir la vérité. 
Un jeu qui pourra être fatal si les protagonistes commettent la moindre imprudence car… les esprits veillent !


Avis d'un membre du club Rouletabille ( Maryse W.) :

On se retrouve dans le Paris du second empire.
L’ambiance y est bien  retracée.
L’intrigue policière est assez faible.
L’inspecteur Bonnefond est confronté au spiritisme très à la mode à l’époque.
Ecriture facile mais ensemble très moyen.

Note :10/20

On ne voit pas la nuit tomber de Jean-Baptiste Barionian

Les treize nouvelles réunies dans le présent volume ont un point commun : elles constituent chacune des histoires de passion, de fureur et de crime - des histoires d'hommes, de femmes, et même d'enfants, confrontés à des situations de la vie de tous les jours qui, un beau jour, les dépassent et modifient brusquement leur destin. Victimes ou assassins, innocents ou coupables, ils sont tous en quelque sorte des héros de pacotille ballottés, contre leur gré ou presque, entre l'Amour fou et la Folie meurtrière. 

Avis d'un membre du club Rouletabille (Maryse W.) :

13 histoires (des nouvelles de quelques pages) de meurtres  faciles à lire, étonnantes, déroutantes et parfois humoristiques.



Note : 13/20

L'inconnu du grand canal de Donna Leon

Qui est ce cadavre défiguré qui flottait dans le canal ? Aucun élément d'identification possible - si ce n'est une chaussure -, pas de signalement de disparition dans la région de Venise. Le mystère semble bien épais pour le commissaire Brunetti. Mais, il en est sûr, ce visage ne lui est pas inconnu. C'est l'irremplaçable Mlle Elettra qui l'aide à retrouver la mémoire : l'homme avait été filmé lors des manifestations des agriculteurs, à l'automne. 
La piste est fragile, mais elle permet au commissaire Brunetti et à l'inspecteur Vianello de remonter jusqu'à un abattoir situé sur le continent, à Mestre, où règnent le chantage et la corruption. Après s'être révolté contre les pratiques frauduleuses du milieu bancaire et indigné contre des actions irresponsables pour l'environnement, Brunetti se retrouve plongé dans les scandales de l'industrie de la viande et confronté à des questions éthiques, notamment sur le droit des animaux, qui l'ébranlent profondément. 
La ville que Brunetti aime tant ne sera désormais pour lui plus tout à fait la même.


Avis d'un membre du club Rouletabille (Michel W.) : 

On est très loin de la qualité des premières enquêtes du commissaire Brunetti.
Une enquête cousue de fil blanc comme on dit généralement. Un commissaire pas au mieux de sa forme, une questure où l’on s’ennuie et Venise uniquement là pour y retrouver un cadavre dans un canal.
Bref, il faut que Donna Leon s’arrête d’enquêter car ça devient de plus en plus mauvais.

Note : 9/20

Angor de Franck Thilliez

Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du cœur, ses collègues s'inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l'appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir... celui de son donneur ? Camille n'a plus qu'une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu... Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l'Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d'août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L'un d'eux s'approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d'iris, c'est tout ce qu'il aura le temps de voir avant qu'une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux. Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d'une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir... sous un arbre. L'enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s'aperçoit qu'à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord... 

Avis d'un membre du club Rouletabille (Michel W.) :

J’ai découvert Franck Thilliez à travers  son roman Puzzle. J’ai donc renouvelé l’expérience avec ce titre. D’abord, des personnages récurrents. Ce n’est pas trop gênant ici mais on aimerait bien savoir l’origine de toutes leurs casseroles. Il faut donc s’enfiler les 3 opus précédents.
Ensuite, on à un peu l’impression de lire du Grangé.  Glauque , très glauque ; noir, très noir. Mais franchement moins bien écrit que Grangé.  Et puis on reste sur sa fin ! Normal ; il faut prévoir l’avenir. Certes peut-être assez bien documenté mais c’est du niveau des polars de hall de gare. Je suis franchement déçu de ce pavé de 600 pages que l’on peut largement lire en diagonale. Je ne lirai pas le suivant ni les 3 précédents.

Note : 10/20

vendredi 10 avril 2015

Le testament de Nobel de Liza Marklund

Lors du banquet organisé à l'Hôtel de Ville de Stockholm pour la remise des prestigieux prix Nobel, la présidente du comité est tuée d'une balle en plein coeur. Annika Bengtzon, reporter à La Presse du soir, est un témoin clé dans l'affaire : elle a croisé le regard de la tueuse : des yeux jaunes, dorés et froids quelques secondes avant qu'elle abatte sa cible. Bien que contrainte au silence par la police, la jeune femme décide de mener sa propre enquête pour découvrir qui est le commanditaire de ce crime.

Outre son mariage partant à la dérive et des difficultés professionnelles, Annika va rapidement se retrouver plongée au coeur d'une histoire violente et passionnée dont les racines remontent loin dans le passé, jusqu'à Albert Nobel lui-même (NdR erreur de prénom présente sur le livre). Si Annika veut découvrir la vérité, elle devra révéler des secrets que quelqu'un cherche à protéger, et ce quel qu'en soit le prix...


Avis d'un membre du club Rouletabille (Christiane C.) :

Intrusion dans le mondes des prix Nobel et son institution sur laquelle nous apprenons beaucoup. Intrigue bien menée qui nous tiens jusqu'à la fin.
Beaucoup de personnages de tous horizons et une héroïne attachante.

Note : 15/20

jeudi 9 avril 2015

Exécution de Dick Wolf

Au Mexique, on découvre des dizaines de cadavres, froidement exécutés. Cela ne fait aucun doute, il s’agit de l’œuvre d’un homme de main qui officie pour les cartels de la drogue. L’enquêtrice Cecilia Garza traque ce tueur depuis des années. Elle ne sait presque rien de lui, sauf que sa prochaine destination est New York. Son objectif : assassiner le nouveau président mexicain qui vient signer un traité international contre le narco-terrorisme. C’est l’inspecteur Jeremy Fisk qui est chargé de l’épauler à New York. Ces nouveaux alliés découvrent que le tueur n’est qu’une infime partie de la menace qui plane sur la ville… 

Avis d'un membre du club Rouletabille (Christiane C.) :

Les personnages menant l'enquête sont intéressant et attachant. Pour captiver le lecteur de nombreux doutes planent, et demandent la poursuite de la lecture pour en y voir plus clair.
Le sujet du narco-terrorisme et impitoyable et le sanguinolent est très présent.
J'avais sélectionné ce livre pour l'auteur qui est créateur de séries TV.
Son livre est à l'égal de ses séries avec beaucoup d'imagination.
J'ai peu aimé le sanguinolent.

Note : 11/20

Mauvais augures de Kelly Armstrong

Olivia Taylor, fille unique d'une riche et célèbre famille, est sur le point de se marier avec l'homme le plus en vue de Chicago. Mais son monde bascule lorsqu'elle apprend qu'elle a été adoptée. Ses vrais parents ? Todd et Pamela Larsen, des tueurs en série. Quand la nouvelle jette son entourage dans un indésirable tourbillon médiatique, Olivia décide de découvrir la vérité sur ses origines. Aidée par l'ancien avocat de sa mère, Gabriel Walsh, elle se rend à Cainsville. Mais alors qu'ils commencent à enquêter, Olivia se surprend à utiliser des capacités enfouies depuis son enfance, des dons qui font d'elle un apport précieux pour cette petite communauté recluse...

Avis d'un membre du club Rouletabille (Christiane C.) :

Sujet de livre troublant, mélange d'enquête et de "sorcelleries" en tous genres. Intéressant et inhabituel. Personnages attachants. 

Note : 14/20