Annonce

La prochaine rencontre du club Rouletabille aura lieu le samedi 7 Octobre à la Ludo-bibliothèque Emile-Bayard à partir de 19h00. Apéro-polar.

mercredi 28 octobre 2015

Criminel de Karin Slaughter

La vie paraît sourire à Will Trent, du Bureau d’Investigations de Georgia. Il vient de tomber amoureux et commence à enterrer son passé trouble lorsqu’une jeune étudiante disparaît et que son chef, Amanda Wagner, la directrice-adjointe du GBI, sans aucune explication, le tient à l’écart de l’enquête.
Will s’interroge, les cas de disparitions se multiplient. Que faisait Amanda dans l’orphelinat désaffecté d’Atlanta où il a grandi ? Se recueillerait-elle, elle aussi, sur un lieu de mémoire ?
Il semblerait que l’affaire qui a lancé la carrière d’Amanda, quarante ans plus tôt, ait soudain refait surface. Et les deux policiers vont devoir affronter les démons d’une enfance qui les hantent...


Avis d'un membre du club Rouletabille ( Michel W.) : 

Encore un polar glauque. Surprise, il ne vient pas du froid. Je n'ai pas aimé cette histoire avec un enquêteur plein de casseroles. Cette fois-ci l'auteur a mis la barre très haut quant au passé de son personnage. Bien sûr, il y a le côté recherche historique quant à l'intégration des femmes dans la police dans les années 1970.
Mais c'est encore un auteur avec des héros récurrents et qui imagine des meurtres en série, plus torturés les uns que les autres. Les "serial killers" en manque d'inspiration on le choix.
L'écriture, la traduction sont peut-être efficaces mais cette enquête n'avait pas besoin de puiser dans l'horreur humaine. D'autant plus qu'il y a des interrogations sans réponse. 
Glauque, je me répète. Avec des aller-retour dans le passé, les années 70, et à l'époque actuelle, une fin mal ficelée. Je ne donne pas la moyenne. Quand je met plus d'un mois à terminer un roman c'est que quelque chose cloche.

Note : 9/20

Avis d'un membre du club Rouletabille (Simone H.) : 

Il faut rester concentré sur les dates annoncées en tête de chaque chapitre et sur tous les prénoms féminins.
Chaque pièce du puzzle prendra sa place à la fin...
Histoire peu plausible quand même !
Personnages attachants. 


Note : 14/20

mardi 27 octobre 2015

Oliver de Liz Nugent

Alice et Oliver Ryan sont l'image même du bonheur conjugal. Complices, amoureux, ils mènent la belle vie. Pourtant, un soir, Oliver agresse Alice avec une telle violence qu'il la plonge dans le coma. Alors que tout le monde cherche à comprendre les raisons de cet acte d'une brutalité sans nom, Oliver raconte son histoire. Tout comme les personnes qui ont croisé sa route au cours des cinquante dernières années. 
Le portrait qui se dessine est stupéfiant. Derrière la façade du mari parfait se cache un tout autre homme. Et lorsque le passé resurgit, personne n'est à l'abri, pas même Oliver. Nouveau génie du suspense psychologique, Liz Nugent dissèque la fabrication fascinante d'un monstre, du mal à l'état pur. 


Avis d'un membre du club Rouletabille (Laurence G.) :

Pas de sang, pas d'autopsie, simplement le portrait d'un homme ordinaire, Oliver, devenu un monstre en s'acharnant un soir sur son épouse, Alice, qui depuis est dans le coma.
Le livre est écrit de la manière suivante : Un chapitre, un protagoniste, une pierre pour construire le monstre... Parfois quelques descriptions un peu longues mais le style est fluide. 

On se laisse prendre par la personnalité complexe d'Oliver : Comment en est-il arrivé là ? Quelles blessures pour construire une telle personnalité ?
C'est le premier roman de Liz Nugent

Je n'ai pas trop l'habitude des thrillers psychologiques , mes goûts allant plutôt vers le sanguinaire mais j'avoue avoir bien aimé cette lecture.

Note : 13/20